Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique qui touche en général la peau et les articulations et qui est associée à de nombreuses comorbidités. Il existe plusieurs sous-types cliniques de psoriasis, notamment la variante pustuleuse peu fréquente.

Le psoriasis pustuleux (PP) accélère le cycle de vie des cellules cutanées et entraîne une accumulation rapide de celles-ci à la surface de la peau. Il se caractérise par des pustules blanches (ampoules remplies de pus non-infectieux, contenant un infiltrat inflammatoire de monocytes et de neutrophiles dans l’épiderme), accompagnées d’un rougissement de la peau, d’œdème et d’hyperplasie qui entraînent des démangeaisons et parfois une douleur. Il se manifeste en général rapidement, avec l’apparition d’ampoules remplies de pus quelques heures après que la peau soit devenue rouge et sensible. Un PP généralisé peut également causer de la fièvre, des frissons, des démangeaisons sévères et de la diarrhée.

Le PP est une maladie rare marquée par des épisodes de poussées récurrentes. Il touche à la fois les enfants et les adultes, chez qui il apparaît entre 40 et 50 ans. Il peut être disséminé ou localisé sur de petites zones des mains, des pieds ou du bout des doigts. Les personnes d’origine asiatique sont en général plus touchées que les personnes de type caucasien, mais il n’y a pas de différence entre les hommes et les femmes.

Il faut examiner attentivement toutes les surfaces cutanées du corps, en prêtant une attention particulière aux muqueuses et aux ongles, afin de détecter d’autres signes de psoriasis.

Il n’existe pas de remède contre le PP, mais ses symptômes peuvent être contrôlés. Certaines mesures liées au mode de vie, comme l’application de produits hydratants, le fait d’arrêter de fumer et une meilleure gestion du stress, peuvent permettre de les atténuer.

Le principal objectif du traitement est de stopper la croissance accélérée des cellules cutanées, d’éviter l’infection et la perte d’hydratation, de stabiliser la température corporelle et de restaurer l’équilibre chimique de la peau. Le traitement peut varier selon les patients en fonction de leurs symptômes. Il faut parfois essayer divers traitements ou en combiner plusieurs pour trouver la formule la plus adaptée.